En automne, il pleut !

Ah oui, en voilà une super nouvelle… !

Conséquence logique… Dans cet article, je vais vous montrer comment faire sécher une fourrure mouillée par la pluie. C’est bien peu de choses, mais comme c’est une question qu’on me pose souvent sur le blog, j’ai pensé que ça ne ferait pas de mal de donner les quelques règles de base à connaitre.

Et histoire de bien faire les choses, j’ai pris le soin d’exposer durant 20 minutes sous une pluie modérée une veste de renard roux, pour vous montrer clairement comment vous y prendre…

comment-secher-fourrure-pluie-1

A savoir

Avant toute chose, il faut savoir que ça n’est pas tant la fourrure, qui n’aime pas l’eau… mais le cuir ! Vous pensez bien que dans la nature, les animaux ne craignent pas de mouiller leur fourrure, mais le cuir qui est alors vivant ne craint pas l’humidité. Là où les problèmes arrivent, c’est du fait que nos précieuses fourrures se trouvent sur un cuir qui a été tanné, traité, cousu… et donc rendu sensible à l’eau.

Les conséquences d’une fourrure mouillée et mal séchée peuvent être dramatiques. Naturellement il faut bien plus qu’une seule exposition à l’eau, pour abîmer une fourrure. En revanche, après des expositions à l’eau répétées, suivies de mauvais séchages, là oui, votre fourrure est menacée. Si tel est le cas, le cuir va perdre sa souplesse, “cartonner”, devenir rigide et se déchirer à la moindre occasion. Les poils de la fourrure se colleront les uns aux autres, perdant le “gonflant” qui lui donne du volume. Tout cela aboutissant à la destruction de la fourrure.

Alors pour ne pas en arriver là, lisez la suite…

A faire

Que ce soit une bordure de capuche, un col, une étole, une écharpe, une veste ou carrément un manteau qui va jusqu’au sol, si votre fourrure est mouillée, voilà ce qu’il faut faire pour la garder en parfait état durant des années.

A noter que j’aborde là uniquement le cas de la vraie fourrure. Moins “contraignante”, la fourrure synthétique s’accommode de beaucoup plus de traitements, certaines passent même sans aucun problème au sèche-linge à chaud (à vérifier tout de même, certaines crament littéralement, d’autres non, selon la composition). Mais vous pouvez suivre ces mêmes conseils pour une fourrure synthétique, ça fonctionne aussi à merveille.

1. En cas de forte imprégnation à l’eau, séchez superficiellement la fourrure en la tamponnant à l’aide d’une serviette éponge. Ne tordez pas la fourrure comme vous le feriez avec une serpillière. Vous pouvez également secouer la fourrure, en faisant des mouvements amples et avec beaucoup de douceur, ceci pour éviter de la déchirer.

2. Pendez la fourrure, poil vers l’extérieur, sur un cintre, bien large et bien solide (rappel : la fourrure mouillée pèse lourd), et ceci loin de toute source de chaleur, qu’elle soit directe (radiateur, cheminée…) ou indirecte (fenêtre). Évitez d’exposer la fourrure aux rayons du soleil qui l’altèrent en toute circonstance. Choisissez une pièce normalement ventilée, ni un placard ou une penderie (pas assez ventilé), ni une salle de bain (trop d’humidité)….

3. Faites pivoter régulièrement le cintre (deux fois dans la journée suffit amplement) de manière à ce que l’ensemble de la fourrure sèche de façon uniforme. Profitez-en pour secouer délicatement le vêtement, mais ne vous inquiétez pas de voir les poils se regrouper en paquets, le brossage de la prochaine étape réglera le problème.

4. Une fois la fourrure sèche au toucher, secouez le vêtement une nouvelle fois, étendez-là sur une large surface plane (lit, table…) et brossez-la délicatement en tous sens (dans le sens du poil et à rebrousse poil, comme vous le voyez sur les deux photos ci-dessous).

comment-secher-fourrure-pluie-2 comment-secher-fourrure-pluie-3

5. Votre fourrure est comme neuve !

comment-secher-fourrure-pluie-4 comment-secher-fourrure-pluie-5

 

Cet article vous a plu ?

  • 4.5/5
  • 10 votes
10 votesX
Je n'aime pas Moyen Intéressant Très intéressant Parfait
0% 10% 10% 0% 80%