Bonjour à tous les amoureux de fourrure !

L’automne commence à s’installer doucement, les premiers froids arrivent, et chacun commence à ressortir doudounes, parkas et autres vestes garnies de fourrure ! Comme j’en vois des tonnes dans les rues, j’ai voulu m’intéresser à une question mêlant mode, sens pratique et culture… à savoir pourquoi y a t-il de la fourrure autour des capuches ?

Alors oui, naturellement, la réponse qui nous vient immédiatement est que rien n’est plus craquant qu’un joli minois entouré d’une douce et épaisse fourrure… Mais savez-vous que la présence de fourrure autour d’une capuche n’est pas le simple fait du hasard ou du design ?

De l’eau, de l’air, du vent, du froid…

Cette bande de fourrure a une fonction très précise, et elle ne se limite pas à un simple “bah… parce que la fourrure, c’est chaud !“… C’est aux eskimos qu’on doit cet usage. A la base, pour se protéger du froid, rien de tel que se couvrir un maximum, et si possible avec des matériaux qui évitent la pénétration du froid, du vent et de l’eau, qui sont les trois ennemis des frileux !

Et ceci est le cas avec la fourrure, qui crée un bouclier de protection en emprisonnant de l’air entre ses poils, empêchant ainsi la pénétration du vent froid en direction de la peau. Il faut ajouter que la fourrure de coyote, qui est traditionnellement la seule valable pour border une capuche, a la propriété de ne pas geler, et de ne pas retenir l’eau.
pourquoi-fourrure-capuche-01

En fait… la fourrure crée un micro-climat qui protège le visage

Ainsi disposée autour de la capuche, le cercle de fourrure autour du visage crée un petit micro climat permettant à la condensation liée à la respiration, d’être expulsée à l’extérieur, et donc de ne pas geler sur la capuche ou la peau. Egalement, la chaleur expirée reste prisonnière de cette bulle de micro climat, créant une zone de protection devant le visage.

Et un peu de mécanique des fluides…

La fourrure de coyote ne gelant pas et ne retenant pas l’humidité, le poil reste souple, préservant toutes ses facultés de protection. Utilisé en large bande sur le pourtour de la capuche, elle n’offre ainsi pas de bords francs au vent venant des côtés ou de l’arrière, éliminant ainsi les turbulences d’air qui auraient pu venir vous geler le nez !

pourquoi-fourrure-capuche-02

Qu’en est il de ces capuches à fourrure que je trouve en magasin de mode ?

Alors là, clairement, l’objectif est essentiellement décoratif.

Concernant le type de la fourrure, seule la fourrure de coyote a cette propriété, indispensable aux endroits les plus froids de la planète. Naturellement, d’autres vraies fourrures à long poil comme le renard ou la marmotte protègent également efficacement sous nos latitudes, tout en modernisant le look eskimo traditionnel… La fourrure synthétique n’a, elle, aucune de ces propriétés, et absorbera toute forme d’humidité pour ensuite geler, ce qui n’est pas l’objectif recherché.

Et concernant l’épaisseur de la bordure de capuche, seules les plus grosses épaisseurs (au moins 10cm de large) permettent une protection efficace… La fine bande de fourrure de lapin sur une parka au rabais n’apportera absolument aucun confort thermique supplémentaire.

J’espère que vous avez été intéressés par ces quelques infos ! 

Si vous vous posez d’autres questions sur la fourrure, et sur lesquelles vous aimeriez me voir enquêter, dites-le moi en commentaire et je me ferai un plaisir de les traiter dans un prochain article 🙂

 

pourquoi-fourrure-capuche-03

Cet article vous a plu ?

  • 3.5/5
  • 41 votes
41 votesX
Je n'aime pas Moyen Intéressant Très intéressant Parfait
31.7% 0% 0% 22% 46.3%