FursHouse, une affaire de famille

furshouse-la-maison-des-fourrures-01

La jeune maison de vente de fourrure FursHouse est née de l’association d’un père et de son fils. Ils nous ont même fait l’honneur de s’inscrire à notre forum de discussion pour venir partager leurs connaissances sur la fabrication, la qualité, les prix…

C’est avec grand plaisir que j’ai pu échanger avec eux sur leur démarche et ils se sont livrés de bon gré à un petit jeu de questions – réponses… Je vous propose de les découvrir…

Matthieu, du FourrureClub : Commençons par une présentation…
Qui se cache derrière FursHouse ?

Mickael, de FursHouse : Jean-Jacques, anciennement créateur, styliste et couturier pendant 15 ans d’une marque de couture (collections de robes de soirée et robes de mariées) vendue principalement à l’étranger, mais aussi connue en France. Actuellement dans ses boutiques des Champs-Elysées parisiens, spécialiste dans le vêtement de luxe, il bénéficie d’une expérience de 40 ans.

… Et Mickael, son fils, passionné de mode, artiste peintre, actuellement étudiant dans une grande école d’ingénieur parisienne.

furshouse-la-maison-des-fourrures-02

Peux-tu présenter FursHouse en quelques mots aux lecteurs de FourrureClub.com ? Pourquoi avoir choisi de faire des créations en fourrure ?

Furshouse est un concept : un vêtement (cape, manteau, gilet…), ou un accessoire (gants, sac, chapka, chapeau…) qu’on vient garnir de fourrure, généralement du renard, avec des remises allant jusqu’à 80% des prix boutique. Mais il y a quand même quelques modèles 100% fourrure…

Comment nous est venue l’idée? Jean-Jacques a pu constater au sein de ses boutiques une très forte demande pour tout ce qui est garni de fourrure, mais la fourrure restait trop souvent encore un produit d’exception. C’est pourquoi nous avons eu l’idée de mettre en vente sur le net une première collection de 150 modèles, fabriqués en France, afin de permettre à une grande majorité de femmes d’accéder à leur désir.

Jean-Jacques est en effet créateur, mais aucun de ses modèles n’est en vente sur le net, puisque tout est en partie “fait sur mesure”…

furshouse-la-maison-des-fourrures-03

Quelle est la marque de fabrique de la maison ? Quelles sont ses spécificités ?

Furshouse choisit ses modèles suivant deux points essentiels :

  • La qualité : chaque modèle doit répondre à des critères de fabrication précis.
  • Le choix : chaque modèle doit être décliné en plusieurs couleurs.

furshouse-la-maison-des-fourrures-04

Que conseille-tu à quelqu’un qui veut acheter de la fourrure, particulièrement sur internet ?

Il faut se méfier de trois choses :

  • Si le retour du produit est possible (tout consommateur a un délai légal de 7 jours pour retourner un produit).
  • Si la fourrure n’a pas été passée au tonneau, un nettoyeur puissant qui réveille son poil et la rend neuve d’aspect.
  • Le pays de fabrication (éviter tout ce qui est fabriqué en Chine…).

furshouse-la-maison-des-fourrures-05

Où puis-je trouver les fourrures FursHouse ? Sont elles disponibles sur un site particulier ou en magasin ?

Vous pouvez trouver nos modèles garnis de fourrure sur le net à l’adresse FursHouse.com. Quelques modèles sont aussi vendus dans nos boutiques, en particulier dans la galerie du Claridge sur les Champs-Elysées de Paris.

furshouse-la-maison-des-fourrures-06

Cet article vous a plu ?

  • 5/5
  • 1 votes
1 votesX
Je n'aime pas Moyen Intéressant Très intéressant Parfait
0% 0% 0% 0% 100%

Par | 2017-01-21T18:01:18+00:00 juillet 5th, 2014|Boutiques, créateurs|1 Comment

À propos de l'auteur :

Depuis tout jeune, j’ai une passion pour la fourrure, elle me fait ressentir un grand bien-être. un sentiment de sensualité et de douceur. J'ai créé le FourrureClub pour permettre à tous les amateurs de fourrure de trouver un lieu de discussion libre, ouvert, sympathique et 100% indépendant, leur permettant de venir partager ce qu’ils aiment, leurs expériences, leurs vécu, leurs questions, leurs envies…

Un commentaire

  1. Yves Alexandre 20 août 2014 à 19h30 min- Répondre

    Interview interessante, mise a part la réflexion sur “tout” ce qui est fabrique en Chine… qui revele très bien ce que j’ai pu ressentir a ma dernière visite de MiFur et ma discussion avec Y. Salomon concernant les craintes des européens sur la Chine.
    Je pense que cette peur vient d’une méconnaissance profonde de l’évolution du marche et de la qualité que l’on trouve en Chine (a moins que ce ne soit une volonté de fermer les yeux, ce qui est bien plus probable), allie avec la peur de perdre son boulot plutôt que de chercher a travailler avec de nouveaux partenaires. Je travaille en Chine, et meme si c’est pour une boite danoise (certainement la plus connue dans le monde de la fourrure), je suis très eclaire sur la façon dont bosse les ateliers chinois. Meme si c’est vrai qu’ils partent de loin, des progrès énormes sont realises tout les jours. Je serait enchante, Jean Jacques (désole, l’article ne dit pas votre nom de famille), de vous faire faire un tour autour de la Chine pour, je l’espère vous faire changer d’avis.

    PS: Je ne dis pas que TOUT est bien fait en Chine, mais l’adjectif tout a été utilise dans l’article.

    Amicalement,

    Yves-Alexandre d’Ouradou, directeur de création chez Furward by Kopenhagen Fur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FrenchEnglish